Les Brumes d'Avalon : Chapitre 1 Un Nouveau Monde
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Facebook  
LE FORUM DES BRUMES D'AVALON A FERMÉ


Pour nous contacter, n'hésitez pas à nous écrire : mj@childrenofluxaeterna.com ou à nous rejoindre sur
www.childrenofluxaeterna.com
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

Partagez|

La religion en Avalon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur
Message
MJ Avalon
La Déesse

La Déesse

MJ Avalon

Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 150
Disponibilité : #Présent
RPs en cours : 0


La religion en Avalon Empty
MessageSujet: La religion en Avalon La religion en Avalon EmptyLun 22 Avr - 16:51

La religion en Avalon Img_avalon_univers
La religion en Avalon Img_avalon_separator

La religion en Avalon Img_avalon_religion

L'Ancienne Religion prône la croyance en une double déité représentée par une Grande Déesse et un Dieu Cornu considérés comme des polarités complémentaires et l'incarnation des forces de la nature. Les représentations divines sont multiples et variées et les noms qu'on leur donne également selon le visage qu'ils dévoilent et le lieu où ils sont adorés.

La religion en Avalon Deesse

La Déesse adopte souvent trois visages représentées par trois entités et correspondant aux trois phases de la lune, son symbole :

- La jeune fille nommée la Vierge, vêtue de blanc, correspond à la première phase de la lune
- La femme fertile ensuite, vêtue de rouge, est la Mère et correspond à la pleine lune
- La vieille femme enfin, que l'on nomme aussi Vieille-femme-la-mort aux vêtements noirs correspond au déclin de l'astre

Sache qu'Elle adopte autant de formes qu'il y a de femmes et qu'Elle est cependant unique et suprême. Elle est éternelle et immuable, et pourtant, à chaque saison, Elle se montre à nous sous différentes apparences. Elle est la Vierge, à jamais intacte et pure. Elle est la Mère, la Source de tout. Et Elle est l'ancienne Sagesse qui perdure au-delà du tombeau.[...]
Je m'agenouillai devant la prêtresse qui portait le voile blanc. Durant un moment, le silence régna. Puis le fin tissu trembla lorsque celle qui le portait rit. Le bruit retentit, doux et argenté comme un trille de cloches, et je frissonnai, comprenant qu'il y avait là plus qu'une prêtresse humaine.
- Je suis la fleur qui s'épanouit sur la branche, dit la Vierge. [...] J'eus l'impression d'écouter le chant de mon âme et je compris que c'était vraiment la Déesse.

"Je suis le croissant qui couronne le ciel,
Je suis le soleil qui scintille sur la vague
Et la brise qui courbe l'herbe nouvelle.
Aucun homme ne m'a jamais possédée,
Pourtant je suis l'aboutissement de tout désir.
Chasseresse et Sainte Sagesse je suis,
Souffle de l'Inspiration, et Dame des Fleurs.
Regarde dans l'eau et tu verras mon visage
S'y refléter, car tu m'appartiens..."


[...]
Je reculai, me tournant un peu vers la seconde silhouette dont le voile cramoisi luisait au feu des torches.
- Je suis le fruit qui se gonfle sur les branches. Je suis la pleine lune qui règle dans le ciel...
Cette voix était dorée, puissante comme le ronronnement d'un félin, douce comme le miel, et réconfortante comme le pain qui vient de cuire.

"Je suis le soleil dans sa gloire,
Et le vent chaud qui mûrit le grain.
Je me donne en mon temps et saison
Et j'apporte l'abondance.
Je suis la Maîtresse et la Mère,
Je donne naissance et je dévore.
Je suis l'amante et l'aimée,
Et un jour tu m'appartiendras."


[...]
Je frissonnai lorsque les sombres atours qui enveloppaient la troisième silhouette s'agitèrent.
- Je suis la noix qui s'accroche à la branche dépourvue de feuilles.
Le chuchotement m'atteignit comme le bruissement des arbres nus dans le vent d'hiver.

"Je suis la lune à son déclin
Dont le croissant moissonne les étoiles.
Je suis le soleil couchant
Et le vent froid, messager des ténèbres.
Je suis mûre d'années et de sagesse ;
Je suis tous les secrets derrière le Voile.
Je suis la Mégère et la Reine des Moissons,
La Sorcière et la Femme Sage,
Et un jour tu m'appartiendras..."

Extrait de "La prêtresse d'Avalon" Marion Zimmer Bradley

Pierre emblème : la pierre de lune

La religion en Avalon Cernunnos

Le Dieu est souvent représenté Cornu, portant les bois du cerf. Il représente la virilité, la faune sauvage, le règne de la nature mais également parfois la mort.
Tout comme la déesse il peut prendre trois formes, trois visages distincts :

- Le Dieu Soleil : Dieu de la moisson, de l'abondance et de la lumière
- Le Dieu Chasseur : Dieu de la nature, de la sexualité
- Le Dieu de la mort et de la renaissance

Arbres emblèmes : le Chêne et le Houx

Mais la vérité suprême est que tous les deux et toutes les déesses ne sont qu'UN, l'Unique étant la force suprême et intangible, inimaginable, incompréhensible qui régit toute chose.
Ainsi, cette religion païenne prône la tolérance et l'acceptation de toutes les religions comme étant soeurs les unes des autres et complémentaires.

"Tous les Dieux ne sont qu'un", me dit-elle alors, comme je l'ai moi-même enseigné maintes fois à mes propres novices, et comme le répétera chacune des prêtresses qui viendront après moi ; oui, toutes les Déesses ne sont qu'une, et il n'y a qu'un seul et unique Initiateur. Chaque homme possède sa propre vérité et Dieu se trouve dans chacune d'entre elles.
"Ainsi, la Vérité elle-même oscille-t-elle entre la route de l'Ile des Moines et celle d'Avalon, qui s'enfonce de plus en plus dans les brumes de la Mer d'Eté.
"Telle est ma vérité, la vérité de Morgane, celle qu'on appelait, dans les temps qui s'éloignement irrémédiablement, la Fée Morgane."

Extrait de "Les Dames du Lac" de Marion Zimmer Bradley

La religion en Avalon Img_avalon_separator

La religion en Avalon Img_avalon_preceptes

- Le corps est l'enveloppe matérielle d'une âme immortelle qui se réincarne de vie en vie jusqu'à avoir atteint des niveaux de connaissance et de sainteté très élevés

- La magie est une force intangible contenue dans chaque être, un Pouvoir insufflé par le divin

- Le respect de la nature et du cycle de la vie est au centre de chaque chose

- Les symboles sont rien et tout à la fois : ils sont les réservoirs du Pouvoir en même temps que quantité négligeable

- Les éléments (eau, feu, terre, air) ont une résonance et une importance particulière : ils appartiennent au Dieu ou à la Déesse et doivent être révérés.

La religion en Avalon Img_avalon_separator

La religion en Avalon Img_avalon_calendrier

Samhain : Nouvel an chez les celtes, il pourrait être placé au moment d'Halloween ou à la Toussaint (nuit du 31 octobre au 1er novembre). On considère que c'est le moment de l'année où le voile entre les Mondes est le plus fin et cette célébration marque le passage à la partie sombre de l'année. Les esprits des défunts peuvent à cette occasion se manifester par la possession de volontaires afin de saluer leurs liés toujours vivants ou pour finir une tâche. Ils doivent tout de même attendre un an et un jour avant de pouvoir venir en visite afin que leur voyage dans l'au-delà ne soit pas perturbé.
Durant la veillée de Samhain, le Cornu -un des visages du Dieu- se manifeste et réclame à la Dame d'Eté la souveraineté.

"Pendant que le soleil brillait haut et fort
Notre Mère la Terrre n'a pas ménagé ses efforts;
Les âmes et les corps elle a sacré,
Le moment est venu pour elle de se reposer."

- Dame dEté, reprit-Il, la saison de la Lumière s'achève. Abandonne-moi ta souveraineté. [...]
- Pendant six lunes, tout ce qui vit s'est délecté de mon éclat ; grâce à mon pouvoir, la terre a donné des fruits, et le bétail a engraissé sur les collines.

" L'été répandit à foison,
Sur nous l'or pur de ses moissons,
Ses fruits mûrs sont engrangés
L'Hiver n'est plus à redouter."

"Le vent d'automne dépouille les feuillus.
La menue paille s'envole dans les champs nus.
Le froid de l'hiver après la chaleur de l'été,
Voilà que tu changes, et passent les années.
Alors que la feuille et la branche préparent leur léthargie
Les cerfs bondissent dans les taillis,
Quand le vent fait chanter le sang dans les veines,
C'est qu'a sonné l'heure de mon règne."

"Votre récolte est faite, vos enfants ont grandi, ajouta t-Il. Il est temps que l'obscurité triomphe, et que l'Hiver gouverne le monde.
- Je ne vous laisserai pas Vous en emparer...
- Je le prendrai de force... [...]

"Du printemps à l'été, récita t-elle en avançant d'un pas vers Lui. De l'été à l'automne qui suit... A tous j'offre la Lumière et la Vie..." [...]
"De l'automne à l'hiver", répondit-Il [...]"De l'hiver au printemps... la Nuit et le repos sont mes présents."
- "Ton ascension est Mon déclin... dirent-ils, en choeur. Tout ce que tu perdras m'appartient. Toujours languissant, éternels revenants, dans la Grande Danse nous ne faisons qu'Un..."

Extrait de "Le Secret d'Avalon" Marion Zimmer Bradley

Solstice d'Hiver : Fêté le 21 décembre, cette veillée près du feu est l'occasion de conter des histoires et de célébrer ensemble la renaissance de la lumière et de l'espoir.

Equinoxe de Printemps : 21 mars. C'est une fête de l'équilibre des forces car le jour est égal à la nuit, où l'on sème et se réjouit de la nature qui s'éveille. Fête particulièrement importante pour les druides puisque c'est le début de la souveraineté du Dieu Soleil.

Beltane : Équivalent en importance à Samhain, la fête a lieu dans la nuit du 30 avril au 1er mai. De nouveau le Dieu Cornu et la Déesse se font face et s'unissent. C'est une fête de la fécondité où des feux embrasent la campagne et où les couples se forment sous les étoiles. Les enfants nés d'une union cette nuit-là sont bénis et considérés comme les enfants du Dieu et de la Déesse, leur paternité ne peut être officiellement réclamée.

Le tambour commença à battre. Je reculai d'un et pas et lui fis signe ; il me suivit. La musique s'accéléra et je commençai à danser.
J'avais l'impression que mes pieds ne m'appartenaient plus : mon corps était devenu un instrument au service de la musique tandis que j'oscillais et ployais en traçant les spirales sinueuses de la danse sacrée. Mon vêtement de lin, presque aussi fin que le voile qui dissimulait mon visage, collait à moi puis s'évasait lorsque je tournoyais. Mais toujours, tant que je parcourais le cercle, Constance demeurait mon centre, vers lequel je me tournais comme une fleur vers le soleil.
D'abord il se balança sur place puis, la musique brisant ce qui lui restait de conditionnement romain, il se mit en branle et frappa le sol des pieds, exécutant une sorte de danse vigoureuse, comme s'il marchait en mesure avec la musique. Nous nous rapprochâmes de plus en plus, imitant mutuellement nos gestes, jusqu'à ce qu'il me prenne dans ses bras. Un moment, nous restâmes poitrine contre poitrine. Je sentais son coeur battre comme si c'était le mien. Puis il me souleva aussi aisément comme si je ne pesais pas plus que Heron, et m'emporta vers la charmille.

Extrait de "La prêtresse d'Avalon" de Marion Zimmer Bradley

Solstice d’Été : Le 21 juin, jour le plus long, de nouveau des feux sont allumés. C'est jour de fête car le Dieu Soleil est à son apogée. On y célèbre des rites d'initiation spécifiques et on y fait surtout beaucoup de musique et de danse.

Equinoxe d'Automne : le 21 septembre est une nouvelle journée d'équilibre entre le jour et la nuit. C'est une fête sereine tournée vers la méditation et la réflexion. C'est la fin du règne du Dieu Soleil.

Les prêtresses célèbrent également les treize nuits de pleine lune de l'année. La lune est le symbole de la Déesse et la pleine lune est le moment où celle-ci est dans sa plus grande puissance. C'est durant ces pleine lunes que les prêtresses célèbrent les rites d'initiation (à la vie d'adulte, la consécration, la divination).
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.brumesdavalon.fr

La religion en Avalon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les habitants d'Avalon : traditions et quotidien
» [News] Fil d'or d'Avalon
» Habitants d'Avalon
» L'île d'Avalon : histoire et géographie
» [Prêtresse d'Avalon] Liriel
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Brumes d'Avalon : Chapitre 1 Un Nouveau Monde :: Traversez les brumes :: Encyclopédie de l'Univers-
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau